Appréciez et Analysez une oeuvre – 2nd partie la structure

Appréciez et Analysez une oeuvre – 2nd partie la structure

Analyser une œuvre d’art pour mieux la comprendre – Partie 1



Rappel

Dans la première partie, nous avions vu qu’il fallait décrire l’œuvre en général. En commençant le type de l’œuvre, puis la matière et enfin faire la description naïve de celle-ci. Ceci a pour but de poser le sujet sans interprétation.



L’interprétation structurelle

Nous allons ici commencer à regarder comment a été construit l’œuvre. Quels sont les lignes de forces, les points de focus intéressants ? Quelles sont les masses ? Comment sont réparties les couleurs et comment travaillent-elles ensembles ?
Comprendre la logique de construction d’une œuvre est importante puisqu’elle permet de se remettre dans la logique de l’auteur, ce qu’il souhaite nous montrer, et surtout comment ce qu’il met en valeur s’organise pour nous conduire vers l’idée qu’il souhaite nous donner par la vision de son travail artistique.



Explicitation par l’exemple



Analysons donc l’œuvre de Henri Cartier Bresson.

Ce qui saute tout de suite aux yeux sur cette œuvre photographique, c’est la disposition des personnages. La position des personnages, donne des lignes directrices qui partent des personnages et qui se recoupent au niveau de l’eau juste au dessus de la barque.
Le cadre en haut est aussi une ligne importante, puisqu’elle bloque la vue du spectateur, contrairement aux personnes qui sont en train de déjeuner et qui eux ont une vision différente. Ce cadrage permet à l’œil de revenir à l’intérieur de l’image et d’aller y chercher les détails. On pourra alors remarquer que les lignes formées par les cannes à pêche, forment comme une sorte de feu d’artifice, figurant cet instant de fête (déjeuné sur le bord de l’eau) des protagonistes de la scène.
On peut remarquer que l’image est réalisée sur deux espaces de même taille. La première étant celle montrant l’eau. Nous voyons sur l’eau, la barque en tons sombres, par rapport à l’eau en plus clair. A l’opposé, le bas de l’image est construit sur le plan inverse, c’est à dire que les éléments importants sont en clairs, et les moins importants en sombres. Chaque personnage étant bien mis en valeur par au moins un détail vestimentaire clair. De plus on peut aussi remarquer que chaque personnage est bien placé, sans recouvrement entre eux. On ne voit pratiquement pas de chevauchement.
Les tons sont plutôt tranchés. On trouve des éléments sombres, voir noirs comme les vêtements des mangeurs ou l’ombre de la barque. Dans les tons clairs, on peut bien sur voir d’autres éléments de vêtements des mangeurs, et la structure supérieure de la barque, ainsi qu’une partie de l’eau.



Conclusion

Cette analyse de la structure de l’œuvre nous permet donc de bien comprendre l’intérêt de cette photographie en plongée de Henri Cartier Bresson. Il est toujours délicat en photographie de présenter des personnages de dos, mais ici cela permet justement au spectateur de tenter de s’imaginer le spectacle que pourraient être en train de regarder les mangeurs, scène qui nous est masquée par le cadrage supérieur de l’image.

Partager ce contenu

Laisser un commentaire