Qu’est ce qu’une œuvre d’art ? Comment peut-on la définir ?

Qu’est ce qu’une œuvre d’art ? Comment peut-on la définir ?

Comment définir une œuvre d’art ? Qu’est ce qui fait que le résultat d’un travail humain devient une œuvre ?

Quelques définitions

Prenons tout d’abord les définitions pures issues du Larousse. Pour ŒUVRE nous trouvons la définition suivante : « Production de l’esprit », mais aussi « réalisation d’un travail ». En cherchant pour ART, de multiples définitions peuvent nous intéresser comme « Ensemble de procédés, des connaissances et des règles intéressant l’exercice d’une activité ou d’une action quelconque », mais aussi « Manière de faire qui manifeste du goût, un sens esthétique poussé » et pour finir « Création d’objets ou de mises en scènes spécifiques destinées à produire chez l’homme un état particulier de sensibilité, plus ou moins lié au plaisir esthétique ».



Et l’œuvre d’art alors ?

Une œuvre d’art est de ce fait une production de l’esprit procurée par le travail d’un individu qui est destinée à produire chez d’autres individus, un état particulier de sensibilité. Cette production respecte certaines similitudes, ou règles avec des productions semblables.


L’œuvre d’art peut donc vous surprendre, vous interroger, vous déranger, faire ressortir une émotion, provoquer vos peurs, faire naitre des sentiments, titiller votre imagination, vous permettre de comprendre, etc. Il est donc très intéressant pour le lecteur de prendre le temps de contempler/écouter/sentir/toucher l’œuvre d’art afin de se laisser pénétrer par ces divers sentiments, ou sensations qui ne vont pas manquer de l’assaillir s’il prend le temps suffisant pour étudier cette œuvre. La relation à l’œuvre d’art est dans les deux sens. L’œuvre d’art vous donne à réfléchir, et de votre coté votre ressenti, la façon de la percevoir lui donne un ou plusieurs sens qui alors lui donne une réalité.


Une œuvre d’art se regarde avec les yeux, s’écoute avec les oreilles, se touche avec les doigts, et finit par s’apprécier avec le cœur.



Sortez, visitez les musées, les galeries

En regardant, écoutant, touchant, les œuvres font naitre en nous des états d’âmes, des envies, des rêves. Plus l’on s’imprègne de l’œuvre d’art et plus ses effets sur l’individu est important. Il faut un certain temps pour l’approcher, l’apprivoiser.
En possédant une œuvre d’art, vient en plus la fierté d’avoir une création originale d’un esprit humain qui l’a créé avec ses propres valeurs, ses envies, ses sentiments. Vous partagez en quelques sortes une partie des valeurs de son créateur, de sa philosophie, de ses penchants, ses dessins, sa vision du monde. Généralement, on acquière une œuvre d’art car celle-ci a provoqué un déclic qui lui a provoqué l’acte d’achat. Cela peut parfois être très diffus et difficile à définir, mais généralement, même si la raison n’arrive pas à déterminer la cause, l’œuvre d’art a provoqué quelque chose en vous de profond qui perdurera et fonctionnera à chaque fois que vous vous replongerez avec délice dans sa contemplation, son écoute ou sous l’effleurement de vos doigts.


Et pour encore mieux vous permettre de qualifier (et quantifier) un travail comme étant ou non une œuvre, je ne saurais que vous conseiller de visiter musées, expositions et galeries pour faire votre oeil.

Partager ce contenu

Laisser un commentaire