Bill BRANDT

Bill BRANDT

Portrait de l’artiste photographe Bill BRANDT (1904 – 1983)

Bill Brandt est un photographe britannique, né au début du siècle dernier et mort en 1983 à l’âge de 78 ans. Pendant plus de cinquante ans, il va pratiquer son art, dont la seconde guerre mondiale mettra une nette césure entre sa période photographique pré et post conflit.
Son travail fut assez large puisqu’il s’est intéressé à la photographie de reportage, mais aussi de paysage, du portrait et même du nu qu’il a traité de façon très originale.


Double héritage

Né d’une mère allemande et d’un père britannique, c’est en Allemagne qu’il fait ses études pour les poursuivre ensuite en Suisse (1ere guère mondiale). Plus tard en Suisse il s’initie à la photographie de studio.


Paris

Il débute sa carrière à Paris dans les années 20. A cette époque, pour un jeune photographe, Paris est le centre du monde. Il devient l’assistant de Man Ray et fréquente les surréalistes qui le marqueront fortement par la puissance expérimentatrice et le goût de l’insolite. Cet attrait pour le surréalisme se retrouvera dans ses nus féminins photographiés sur des plages anglaises après guerre dont les corps distordus sont déformés et remodelés par l’utilisation d’un objectif grand angle et par des cadrages très serrés sur le sujet.
Il apprécie particulièrement les travaux photographiques d’Eugène Atget, mais aussi les peintures de Chagall, ou encore Picasso et Matisse.


L’Angleterre

En 1931, il part vivre en Angleterre, où il réalise des reportages sur les Midlands et les villes sidérurgiques du nord de l’Angleterre. Là-bas, il documente la vie des mineurs, mais aussi celle de l’aristocratie des champs de courses d’Ascot. C’est à ce moment que ses travaux sont remarqués. Il commence alors à être publié dans de grandes revues.
A l’image de son ami Brassaï qui photographiait Paris de nuit, il va réaliser une série photographique de ces sorties nocturnes sur la capitale londonienne.
Pendant la guerre, il va réaliser de nombreuses prise de vue de reportage sur la vie des habitants vivants sous la menace des bombes germaniques. Après guerre, il se tournera vers la photographie de portrait par lequel il renoue avec ses aspirations initiales et le surréalisme. Pour Bill Brandt « un bon portrait doit exprimer quelque chose du passé du sujet et suggérer quelque chose de son avenir ». Il photographiera de nombreux artistes de l’époque en cherchant le décor qui lui permettra une mise en valeur profonde de ses sujets.
En même temps il entreprend une série de nue très caractéristiques sur le corps de la femme en suggérant des paysages imaginaires.
Il influencera fortement d’autres photographes comme Sieff, Gibson ou encore MacCullin.



Pour en savoir plus lien vers la page wikipédia



Voici maintenant quelques photographies issues de ses longues années de pratiques.

Partager ce contenu

Laisser un commentaire